Le compte personnel de formation (CPF) et la cagnotte oubliée

Cagnotte CPF bilan compétences Acérola Online
C’est bien connu, le français est très inventif. En matière de formation, et plus particulièrement de financement de la formation, nous ne manquons pas d’imagination. J’en veux pour preuve notre nouveau Compte Personnel de Formation (nul doute qu’il eut ravi en son temps le célèbre écrivain Georges Courteline). Vouloir évoluer professionnellement, c’est bien, en avoir les moyens, c’est mieux. Et si pour financer votre formation ou votre bilan de compétences je vous parle d’une cagnotte que vous avez peut-être oublié, je crois que je commence à vous intéresser.

Le CPF : un budget pour la formation professionnelle

Entré en vigueur à partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) donne à chaque français en activité la possibilité de mieux gérer sa carrière et de se former, en lui allouant un budget, utilisable à sa guise.
Entre 2015 et 2018, le droit CPF est de 24 heures par an, cumulable jusqu’à 150 heures. Il est plus généreux que le droit individuel à la formation (DIF) dont les droits annuels étaient de 20h. Le nombre de bénéficiaires du CPF est également plus important puisque le compte est ouvert dès le premier emploi et alimenté par les cotisations des employeurs. Contrairement au DIF dont la portabilité des droits était rarement assuré, le compte personnel de formation fonctionne tout au long de notre vie professionnelle.
Mais au début le CPF souffre d’un défaut majeur : il n’est pas financé à proprement parler puisque ce sont les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) qui en portent le budget. Les salariés ne parviennent pas toujours à obtenir le financement de leur formation ou de leur bilan de compétences à l’aide de leur CPF puisque les OPCA gèrent un budget global et non individuel . Afin d’éviter le crash annoncé d’un dispositif mal ficelé et trop coûteux, le compte CPF est réformé au bout de quatre ans.

Le CPF est amélioré en 2019

Le CPF devient un compte en euros en 2019 et il est géré par la Caisse des dépôts et consignation en novembre de cette même année. Il se dote d’une application et d’un nouveau site internet très simple d’usage, moncompteformation.gouv.org, en remplacement du compte personnel d’activité. L’ouverture du compte CPF s’effectue avec le numéro de sécurité sociale. Enfin, depuis le 1er janvier 2019, les salariés à temps partiel, dès lors qu’ils travaillent au moins à mi-temps, bénéficient des mêmes droits que les salariés à temps complet. Ce sont à la fois les heures acquises au titre du Compte personnel de formation (CPF) et les heures de Droit Individuel à la Formation (DIF) qui sont converties en euros à raison de 15 euros de l’heure. Ainsi si vous n’avez pas utilisé votre budget CPF pendant cette période, vous disposez de 1440€. Depuis le 1er janvier 2019, le crédit CPF passe à 500€ par an (800€ pour les publics non diplômés ou en situation de handicap). L’inscription du crédit en euros s’effectue dans le courant du premier semestre suivant l’année d’acquisition soit d’ici à fin juin 2020.
Au total, selon la Caisse des Dépôts, les 28 millions de comptes ouverts vont afficher en 2020 un solde moyen de 1040 euros de budget CPF .

Le DIF : la cagnotte oubliée

Mais c’est oublier les reliquats potentiels du droit individuel à la formation ou DIF. Selon les calculs de la Caisse des Dépôts, c’est en moyenne une somme de 1.240 euros par salarié qui viendrait s’ajouter à chaque compte CPF. Pour les salariés n’ayant jamais utilisés leur DIF c’est 1.800 euros soit 120h.
A en croire les deux études publiées par la Dares et par la Caisse des dépôts et consignations, début 2020, 84 % des salariés n’avaient pas encore inscrits leurs heures de DIF sur leur compte CPF. Il semblerait que cette cagnotte ait été oubliée par la majorité des actifs.
Concrètement, prenons l’exemple d’un salarié qui travaille depuis une dizaine d’années et n’a jamais utilisé son DIF (120 heures). Il dispose d’un budget complémentaire de 1.800 euros (120*15€). Si on ajoute la valorisation des heures de CPF acquises pour les années 2015 à 2018, soit 1.440 euros, cela fait 3.240€. Et très bientôt 3.740€ en comptant les 500€ à venir au titre de l’année 2019.
Mais pour l’heure, les fonds disponibles sur les comptes CPF ne suffisent pas toujours à couvrir les coûts de formation. Quand on sait qu’en moyenne, les utilisateurs du CPF ont dû régler de leur poche un reste à charge moyen de 490 euros, on se dit qu’il serait vraiment dommage de passer à côté de cette chance d’augmenter son crédit formation grâce à son Droit Individuel à la formation (DIF).
Mais si vous voulez en profiter, attention à la date butoir : les DIF qui n’auront pas été transférés sur le compte CPF d’ici au 31 décembre 2020 seront définitivement perdus !
Et maintenant que vous savez tout sur votre budget CPF, il ne vous reste plus qu’à choisir votre formation professionnelle. Si vous ne savez quoi choisir et vers quelle voie vous tourner, pensez au bilan de compétences qui vous permettra d’élaborer votre projet professionnel et définir vos besoins de formation.

En savoir plus sur nos offres.

Partager sur